Les lectures et les critiques de Jaysher.

Bonjour à tous :)

12742328_802460239899105_7957024284001581140_n

J'ouvre ce nouveau blog afin d'aborder une passion que j'aime sincèrement : la lecture.

Jusqu'à présent, je n'ai jamais songé à le faire puisque l'idée ne m'avait même pas effleuré l'esprit jusqu'au jour où j'ai débarqué sur un site consacré à ce passe-temps vraiment plaisant. J'ai vu que beaucoup de ses membres y tenaient des blogs de ce type et je me suis dit qu'il serait sympa d'en faire tout autant. Du coup, je me lance^^

Sinon, pour me présenter vite fait, je me nomme Jaysher et j'ai trente-deux ans. Je suis davantage auteur que lecteur mais il est vrai que je me plaîs à inverser ces deux profils selon les périodes. Actuellement, je serais davantage le second que le premier puisque je ressens le besoin de marquer une pause plus profonde qu'à l'accoutumée.

Forcément, comme je vais poster ici mes toutes premières critiques au fur et à mesure de mes lectures, elles pourraient paraître gauches au tout début mais c'est comme l'écriture, ma plume ne demande qu'à s'améliorer donc, n'hésitez pas à me laisser des commentaires constructifs afin que je puisse me perfectionner.

En tout cas, et pour conclure, j'espère que vous saurez apprécier votre balade et je vous dis à très bientôt :)

Note du 6 septembre 2017 :

J'ai décidé d'apporter quelques modifications sur mes chroniques à partir de cette date. Désormais, la conclusion disparait pour se retrouver en fin de mon avis de lecture et à la place, je n'hésite plus à afficher la note d'attribution sur la lecture en question. Enfin, je rajoute également les points que j'estime fort et qui m'ont fait aimer l'histoire.

Bannière Livraddict

Posté par Jaysher à 11:38 - Commentaires [6] - Permalien [#]


18 septembre 2017

Le livre perdu des sortilèges.

couv75505778

Auteur :

Deborah Harkness

Résumé :

Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Je pensais qu’en me risquant sur ce livre, j’allais y trouver mon compte… C’est dingue comme je me suis trompé. D’ailleurs, je ne pensais pas que la romance résumée sur la quatrième de couverture allait suinter sur la quasi totalité des chapitres. Détestant ce genre pour de bonnes raisons, vous vous doutez bien que cela joue beaucoup sur l’avis que je m’apprête à rédiger. Sans plus attendre, je commence par les points négatifs.

  • Comme je disais plus haut, ce livre dégueule de romance, ce que je déteste le plus. A chaque fois qu’un nouveau personnage faisait son apparition, je croisais les doigts pour que ce dernier monopolise un peu l’attention… Ouais ben les deux protagonistes principaux arrivaient tout de même à se coincer quelque part pour se bécoter… Je n’en pouvais plus. De plus, ce couple passe également la moitié du temps à se repousser, à s’attirer dans les bras l’un de l’autre… Bref, une romance que je n’ai cessé de voir dans certains bouquins.

  • Exactement le genre de couple que je déteste par-dessus tout, me faisant penser que ce livre penchait plus sur un vulgaire bit-lit plutôt qu’à une œuvre fantastique. Nous avons donc une très très puissante sorcière qui préfère passer son temps à jouer à la faible humaine et cette dernière tombe amoureuse d’un vampire tout mystérieux, tout costaud… Bref, rien de bien original. Je n’arrive pas à comprendre ce besoin de toujours rendre la femme faible au point qu’elle soit incapable de se protéger elle-même. Faudrait peut-être songer à arrêter les facilités scénaristiques un moment donné, non ?

  • Merci également aux éditions Calmann-Lévy de ne pas être foutu d’imprimer un bouquin sans y laisser de nombreuses fautes.

  • Cela se sent très vite que l’auteur est une passionnée d’histoire. Cela regorge dans le livre et cela ne m’a pas trop posé souci. Néanmoins, lorsqu’elle charge les chapitres de plusieurs données scientifiques sans nous permettre de souffler un peu, cela aurait tendance à donner un petit côté soporifique à l’ensemble, dommage.

A cause de la romance, il est clair que ce livre perd beaucoup de points. Cependant, j’ai su reconnaître quelques éléments positifs et je regrette que l’un d’entre eux ne se soit pas généralisé sur la totalité de cette œuvre.

  • Les derniers chapitres sont les meilleurs du bouquin. En effet, la romance passe vraiment au second plan et là, on aborde vraiment le côté fantastique de l’histoire.

  • J’ai beaucoup aimé cette idée de maison qui agit de son propre chef. Lorsqu’elle sait qu’elle va recevoir de nouveaux invités, la bâtisse ne trouve rien de mieux que de faire apparaître une nouvelle pièce. Elle prend bien soin de dissimuler certains objets dans ses murs et j’ai trouvé cette idée vraiment sympa. D’ailleurs, si vous connaissez des histoires avec des demeures qui agissent par elles-mêmes, n’hésitez pas à me le faire savoir.

  • La petite romance homosexuelle qui est très rapidement abordée… J’aurais aimé en savoir un peu plus à ce sujet.

  • Enfin, les nombreuses sorcières qui rôdent dans ce bouquin, ainsi que leurs pouvoirs et la Wicca qui ne cesse de survenir via ses célébrations.

En conclusion, les nombreux points positifs que j’ai pu trouver ne sauvera pas l’avis général que je me fais de ce livre. A cause de la romance lourdingue qui charge à mort ce bouquin, la note ne sera pas très belle et je n’irai pas me risquer sur le deuxième tome de cette saga. Le premier m’aura amplement suffit.

Note attribuée à cette lecture :

9 / 20.

Posté par Jaysher à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

08 septembre 2017

Miss Peregrine et les enfants particuliers.

couv5110998

Auteur :

Ransom Riggs.

Résumé :

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman, y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers". Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres". 

Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Encore un livre dont j’avais entendu beaucoup de critiques positives. Je voulais m’y risquer, c’est fait et au final, je ressens une petite déception mais bon, je reste assez curieux pour me risquer sur le tome II. Par contre, cette prochaine lecture se fera dans quelques mois car j’ai d’autres sagas qui sont toujours en cours et j’aimerai bien m’attarder sur ces dernières. Pour l’heure, je débute par les points négatifs :

  • Tout d’abord, je dois reconnaître que je me suis pas mal ennuyé tout au long du livre. J’y ai même décelé des longueurs et cela a beaucoup joué sur ma déception. Néanmoins, certaines informations ont su attiser mon intérêt mais dans l’ensemble, il ne se passait pas grand-chose.

  • Autre élément qui m’a profondément chagriné, cette belle petite romance. Il faut croire que d’écrire une histoire sans amourette relève de la mission impossible. C’est dommage car moi, personnellement, je saurais très bien m’en passer.

  • Enfin, je fus déçu lorsque je suis arrivé à la partie où je pensais que l’action allait être à son paroxysme. L’avant-dernier chapitre, pour être plus précis et d’ailleurs, c’était le plus gros de tous. Bizarrement, le flot d’action qui s’est déroulé s’est avéré particulièrement mou à mes yeux et inévitablement...

Voilà ce que j’avais à dire concernant les points négatifs. Maintenant, je vais enchaîner avec les points positifs et ce sont ces derniers qui ont fait peser la balance sur ma volonté de vouloir continuer cette saga.

  • Tout d’abord, l’histoire se déroule sur une île qui est partiellement recouverte de brume. Et la brume, ben j’en suis fan. A partir du moment où l’on m’offre un lieu baigné par ce phénomène météorologique, je suis totalement sous le charme. De toute manière, s’il n’y a pas de neige, de glace, de brouillard ou si l’histoire ne se déroule pas en automne ou en hiver, je nourris déjà un regret. Minime, certes, mais regret tout de même.

  • Les enfants particuliers. Même si je suis habitué à lire des histoires sur des êtres qui sortent de l’ordinaire, j’ai été plutôt content de faire leur connaissance. Même si les dons de certains ne sortaient pas vraiment de l’ordinateur, je reconnais facilement qu’ils ont su attiser toute mon attention. De toute façon, à la vue du titre du livre, c’était un peu le but. D’ailleurs, je me suis interrogé. Sur les dix enfants, une petite poignée a mérité d’avoir une personnalité assez travaillée alors que celles des autres sont passées limite à la trappe. J’ignore si c’est fait exprès et j’espère en apprendre un peu plus sur ces derniers, dans le prochain tome. Je ne vois pas pourquoi la lumière devrait être faite sur certains et non sur les autres.

  • La taille des chapitres. Je dois reconnaître que là, j’ai été servi car j’aime que les chapitres soient balèzes au niveau de la taille. L’avant-dernier chapitre a été le plus gros et il m’a fallu presque trois heures pour le lire complètement.

  • Enfin, les photos. Celles-ci dérangeaient certains lectures mais pour ma part, j’ai su apprécier leur présence. En effet, lorsque mes yeux se risquaient sur ces images, j’avais l’impression de me voir offrir un répit de quelques secondes. Ainsi, je pouvais mieux assimiler les informations dont je venais de prendre connaissance et repartir de plus belle dans l’histoire.

Bref, malgré tout cela, je n'ai pas détesté ce livre et si la curiosité vous titille, allez-y. Allez savoir, peut-être que vous allez relever des éléments qui vous feront apprécier cette lecture beaucoup plus que moi.

Note attribuée à cette lecture :

15 / 20.

Posté par Jaysher à 21:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2017

Rupture de contrat.

couv7915117

Auteur :

Harlan Coben

Résumé :

Myron Bolitar. Un prénom à coucher dehors et un physique de tombeur. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade. Univers impitoyable ! Avec des millions de dollars en jeu, dopage et chantage sont les deux mamelles de la concurrence - qui ne dédaigne pas non plus l'intimidation "musclée". Heureusement, Myron peut compter sur son associé Win, expert en arts martiaux et roi de la gâchette. Quand l'un des poulains de Myron reçoit un coup de fil de sa fiancée que l'on croyait morte depuis dix-huit mois, les choses se compliquent. Vu l'inertie de la police, Myron et Win jouent les détectives - ce qui les amène à explorer les coulisses de l'industrie pornographique, entre autres milieux interlopes. Qui a dit que le sport était bon pour la santé ?

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Mon tout premier Harlan Coben et il ne sera pas mon dernier. Il faut dire que je me suis trouvé l’une de ses histoires dans une brocante et du coup, elle a rejoint ma petite PAL mais aussi parce que je compte bien me procurer le tome II des aventures de Bolitar, afin de me faire un avis définitif sur cette série. Sinon, je ne peux pas dire que j’ai détesté cette lecture mais je ne peux pas dire que je l’ai adoré également. Du coup, je vais de suite aborder les points négatifs de ce livre histoire de préciser ce qui m’a fortement fait grincer des dents.

  • Tout d’abord, comme précisé dans le résumé, cette histoire se déroule dans le milieu du sport. N’étant pas fan de cet univers, je me suis profondément ennuyé lorsque mes yeux devaient parcourir les nombreuses pages consacrées à ce sujet. Sachant qu’elles occupent probablement la moitié du livre, cela pénalise gravement cette œuvre.

  • Deuxième point que je n’ai pas apprécié, c’est cette romance qu’on devine facilement. Sachant que le personnage principal côtoie son ancienne petite-amie, puisque cette dernière est la sœur de la disparue, on se doute bien que tôt ou tard, ils vont remettre le couvert. Ils n’arrêtent pas de se tourner autour et arrive le moment où nos deux tourtereaux se sautent dessus. Fort heureusement pour moi, cela ne dure qu’une seule page mais sincèrement, je m’en serais bien passé.

  • A cause de nombreuses pages sur le milieu du sport, provoquant mon ennui, j’avais l’impression d’être sur ce livre depuis de nombreuses années… En réalité, j’aurais pris neuf jours pour le lire et à la fin, je me suis senti « libéré ». Preuve que l’emballement du début à très vite disparu alors que je me suis jeté dessus après les nombreux échos positifs que j’ai entendu au sujet de l’auteur.

Et pour changer, je vais également faire la liste des quelques points que j’estime positifs et qui m’ont aidé à apprécier moyennement cette histoire.

  • L’humour de Bolitar. Il est excellent et j’adore ses répliques. Cet homme ne se laisse pas facilement démonté et à cause de ça, je veux tenter de me risquer sur le second tome de ses aventures.

  • Deux petits clins d’oeil que j’ai beaucoup aimé : le premier sur ma chanteuse préférée : Cher et le second, sur ma série préférée, Docteur Quinn, femme médecin.

  • Même si je n’aime pas le sport, les quelques informations concernant ce milieu et surtout, comment cela se passe au niveau du recrutement des poulains était très intéressant, je dois le reconnaître.

  • Enfin, la révélation de l’identité du coupable. Je ne m’attendais pas du tout à lui et sur le moment, j’ai reconnu que l’auteur avait su parfaitement me balader. Moi qui adore trouver le criminel avant la fin de bouquin, cette fois, j’avais fait chou blanc. Pour ça, bien joué.

En conclusion, si vous êtes fan d’histoire se déroulant dans le milieu du sport, doublée d’une enquête, ce bouquin est fait pour vous.

Note attribuée à cette lecture :

13 / 20.

Posté par Jaysher à 10:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2017

In the end

couv31583911

Auteur :

Demitria Lunetta

Résumé :

Voilà trois mois qu'Amy a fui New Hope pour échapper au diabolique docteur Reynolds. Grâce à l'équipement de Gardienne que lui a fourni Kay et à l'émetteur sonique qui éloigne les créatures, elle survit tant bien que mal dans les étendues désertiques du Texas. Jusqu'au jour où une voix lui parvient à travers l'oreillette qui la relie encore à ses anciens camarades : Baby, restée à New Hope, est en danger.

Amy n'a pas le choix. Si elle veut sauver sa soeur d'adoption, il va lui falloir se rendre à Fort Black, là où d'autres survivants se sont rassemblés et vivent selon la loi du plus fort. Dans cette véritable jungle, la jeune fille va tout faire pour retrouver Ken, le frère de Kay, seul capable de l'aider à secourir Baby. Assistée de Jacks, le neveu du dirigeant de Fort Black, la jeune fille finit par en apprendre un peu plus sur l'invasion des Floraes... Une vérité qui s'avère plus cauchemardesque encore qu'elle ne le croyait !

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Sincèrement, je dois avouer que pour emprunter ce livre, j’y ai été à reculons. Je me souvenais encore très bien du premier tome et je me doutais bien que celui-ci allait être catastrophique… Mes doutes furent confirmées. J’ai vraiment perdu mon temps avec cette petite saga et je suis bien content qu’elle soit terminée car un troisième tome aurait été abusé. Du coup, je vais de suite faire la grande liste de tous les éléments qui m’ont fortement fait grincer des dents et j’ai peur qu’elle soit assez longue.

  • Tout d’abord, Amy arrive assez vite à Fort Black et de suite, cette dernière clame haut et fort qu’elle doit sauver Baby qui est restée derrière elle, à New Hope… Ouais, c’est bien de le dire mais c’est encore mieux de le faire non ? D’ailleurs, avant d’aborder la dernière partie du bouquin, nous apprenons que Amy a passé trois mois à Fort Black, ce qui prouve qu’elle n’était pas très pressée de sauver celle qui comptait à ses yeux… D’ailleurs, notre petite Amy en a profité pour rouler des pelles à droite et à gauche et n’a pas hésité une seule seconde pour s’offrir une nouvelle coiffure de cheveux. Enfin, quand tout part en sucette, la demoiselle juge qu’il est temps de tirer les voiles… Il était grandement temps tu ne crois pas, gourdasse ?

  • Toujours à Fort Black, pourquoi cette nouvelle romance a prit autant de place ? Normalement, quand tu dis que tu dois sauver quelqu’un, tu t’organises et tu n’as pas vraiment le temps pour des frivolités… Ben là, il faut croire que si et cela me conforte sur le fait que le sauvetage de Baby ne comptait pas autant qu’elle se plaisait à le dire. Quelle tristesse !

  • Encore à Fort Black. Depuis son entrée, Amy ne cesse de se promener et à présenter ses armes sous le nez de presque tout le monde. Au beau milieu du bouquin, quand c’est l’émeute et qu’elle sort ses joujoux pour se défendre, son nouveau Jules s’étonne que cette dernière soit armée de la tête aux pieds… Tu as pu les voir plus d’une fois mon gars… Magnifique l’incohérence non ?

  • Dès qu’on attaque le premier chapitre de la dernière partie, je repère l’absence d’un mot et là, j’ai bien rigolé. Non seulement l’histoire manque de crédibilité mais la maison d’édition semble avoir prit l’impression de ce bouquin à la rigolade.

  • Lorsque Amy est de retour à New Hope, mademoiselle s’autorise encore de perdre trois jours à se faire chier dans une pièce. A la fin du troisième, elle décide enfin de prendre les taureaux par les cornes. Tu ne pouvais pas le faire dès le premier jour ? Encore heureux que tu devais sauver Baby comme tu aimais si bien le dire.

  • Lorsque l’héroïne fait ses retrouvailles avec son ennemi, le docteur Reynolds, je me suis dit « enfin, va y avoir de l’action et elle va pouvoir se venger du mal qu’il a pu lui faire ! » Ben non… En guise de vengeance, elle se contente de l’enfermer dans un placard à balai et cela s’arrête là. Heu… Vachement déplorable la fin de Reynolds alors qu’on attendait mieux non ?

  • La romance entre Rice et Amy qui fait son retour et là encore, j’ai trouvé cela déplacé. Ce n’est pas comme si une petite attendait d’être sauvée, surtout si c’est pour le jeter pour de bon dans les dernières pages… C’est dingue comme tu aimes perdre du temps et que tu ne sais pas repérer tes priorités.

  • Et pour finir, une fin bâclée.

Ouais, Demitria Lunetta aime bien se foutre de la gueule de ses lecteurs. Désormais, j’irai fuir cette dame comme si c’était la peste incarnée.

En conclusion :

Ouais, cette série a vu le jour juste pour permettre à l'auteur de se faire un nom rapidement avec des méthodes et des idées qui ont déjà fait leurs preuves auparavant. La fin bâclé prouve à quel point l'originalité n'est pas son fort et que l'appât du gain était plus important que de rédiger une histoire bêton. Bref, passez votre chemin, cette saga est une véritable bouse.

Posté par Jaysher à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


19 août 2017

La guerre des clans : 1 - Retour à l'état sauvage.

couv29633080

Auteur :

Erin Hunter.

Résumé :

Depuis des génération, fidèles aux lois de leurs ancêtres, quatre clans de chats sauvages se partagent la forêt. Mais le Clan du Tonnerre court un grave danger, et les sinistres guerriers de l'Ombre sont de plus en plus puissants. En s'aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu'il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Achat dans une bourse aux livres.

Mon avis après la lecture :

Après avoir entendu de nombreuses personnes se vanter au sujet de cette saga, je me suis dit qu’il serait temps pour moi d’y jeter un œil. C’est désormais chose faite suite à la lecture de ce premier tome et sincèrement… Je ne comprends pas du tout l’enthousiasme et bien sûr, je vais prendre le temps de cette chronique pour m’expliquer.

Tout d’abord, narrer les aventures de plusieurs groupes de chat mérite d’être salué par l’originalité. Les faire évoluer comme si ces matous étaient des humains, avec des sentiments comme la joie, la crainte, l’espoir, la tristesse, la trahison… Ouais, j’ai vraiment aimé. Là aussi où j’applaudis, c’est que l’édition ne présentait aucune faute d’orthographe, ni d’oubli de mots, ni de doublons. Comme quoi, fournir un texte sans le massacrer n’est pas mission impossible et je me dois de féliciter Pocket Jeunesse pour ce professionnalisme.

Maintenant, abordons ce qui m’a profondément dérangé et je vais débuter par les défauts de l’auteur.

  • Premièrement, trop de répétitions. Trouver une multitude de « il » dans plusieurs phrases qui se suivent alors que des synonymes auraient été utiles, forcément, je vais pénaliser.

  • Ensuite, la maladresse d’Erin lorsque cette dernière aborde des dialogues entre les personnages. Lorsque deux chats se retrouvaient pour discuter, aucun souci. Par contre, lorsqu’ils étaient trois, l’auteur se gardait de nous donner des indications pour savoir qui parlait, dans le coeur des dialogues. Avec une telle maladresse, la lecture était vraiment pénible et malgré mes nombreuses reprises pour relire les passages pour mieux les comprendre, ben non, j’étais toujours aussi perdu. Bref, là encore, je ne pardonne pas.

  • Ensuite, l’histoire était ennuyeuse sur la première moitié du livre. Sur la seconde, j’y ai trouvé un certain intérêt et cela va jouer sur la note finale car sur le moment, c’était mal barré. Je songeais à faire l’impasse sur les autres tomes mais là, j’envisage sérieusement de me procurer le second tome pour connaître la suite des aventures de Rusty. De plus, c’est sûrement parce que l’autre partie du livre fut placée sous l’une de mes saisons favorites : l’automne, que je l’ai trouvé beaucoup plus sympathique. C’est dingue comment mon amour pour ces saisons peut sauver l’impression que je peux me faire sur une lecture.

  • Autre détail qui m’a chagriné, je pense avoir trouvé une incohérence qui m’a « frappé ». Dans le chapitre 22, à la fin de la page 275, Nuage Gris et Nuage de Feu échangent entre eux. Voici le dialogue :

- Tu n’as pas peur, tout de même ?

- Pas toi, peut-être ? Ma mère m’a mis en garde contre la férocité du Clan de l’Ombre plus d’une fois.

- La mienne ne m’en a jamais parlé ! » Rétorqua Nuage de Feu.

Dès la première page de cette histoire, pas une seule fois la mère de Nuage de Feu a pointé le bout de son nez. Pourtant, nous assistons à la vie de ce chat alors qu’il évolue chez les humains et bien sûr, ce n’était qu’un chaton. Autre élément à savoir : Nuage de Feu est le seul animal domestique de cette maisonnée. De quelle façon son adoption s’est-elle déroulée ? La réponse à cette question reste un grand mystère. Néanmoins, si on prend en compte qu’il vivait chez des humains alors qu’il n’était qu’un chaton, cela indique qu’il n’est pas resté très longtemps avec sa mère. De toute manière, les chatons sont rapidement séparés de leur maman lorsqu’ils sont destinés à l’adoption, nous sommes d’accord ? Du coup, comment une chatte vivant en permanence chez des humains peut connaître l’existence du Clan de l’Ombre ??? De plus, après avoir quitté ses maîtres, Nuage de Feu s’est forgé lui-même au sein du Clan du Tonnerre et aucune femelle ne l’a prit sous son aile.

Au final, suis-je le seul à trouver cette dernière réplique totalement inutile ? Etait-ce une manière pour l’auteur de gagner une ligne supplémentaire à son histoire ? Là encore, je sanctionne.

Malgré tout cela, encore heureux que la seconde moitié fut nettement plus passionnante car un peu plus, je m’arrêtais la lecture de cette saga à ce premier tome.  

En conclusion :

Faut prendre son mal en patience pour trouver de l'intérêt à cette histoire. Début trop plat et trop long à mon goût.

Posté par Jaysher à 20:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2017

Le secret de Crickley Hall.

couv39780165

Auteur :

James Herbert.

Résumé :

Crickley Hall : une vieille demeure comme on n'en trouve que dans les régions reculées. Lorsque Gabe et Eve Caleigh s'y installent avec leurs deux filles, ils espèrent tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé la famille. Mais quelque chose ne va pas dans cette maison. On raconte qu'elle est hantée. Les enfants sont les témoins d'étranges apparitions. Des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Et chaque matin la porte de la cave est entreouverte alors qu'on l'avait fermée la veille. Cet endroit est le dernier que les Caleigh auraient dû choisir. L'horreur qui les y attend dépasse tout ce qu'ils pouvaient imaginer.

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Achat de Noël 2016.

Mon avis après la lecture :

Pour débuter cet avis, je vais me permettre de chipoter un tout petit peu. Bon, cette remarque ne joue pas du tout sur la note finale que j’ai donné à ce livre mais tout de même, cela a le don de me trotter dans la tête. En effet, cette histoire est classée comme étant « horreur ». Certes, certaines scènes sont particulièrement dures et je ne m’amuserai pas à glisser cette œuvre dans les mains d’un enfant. Néanmoins, comme c’est marqué sur la couverture, le secret de Crickley Hall aurait mérité un second thème, celui du thriller. Tout comme ces derniers, le suspense allait crescendo et forcément, les informations étaient délivrées doucement.

Maintenant, venons directement à ce que je pense de cette histoire et sincèrement, je ne regrette pas du tout cet achat. D’ailleurs, ce livre restera dans ma bibliothèque et je pense me concentrer davantage sur le travail de l’auteur dès que les occasions se présenteront.

Comme cela est écrit sur le résumé, nous assistons à l’arrivée de la famille Caleigh et de leur chien dans cette demeure à l’aspect lugubre. Très vite, des choses étranges ont lieu à l’intérieur des murs même si le père reste plutôt sceptique aux phénomènes surnaturels. Quelques heures plus tard, ils font la connaissance du jardinier qui ne cesse d’entretenir le terrain malgré les nombreux changements de propriétaire. Il se dit attaché à cet endroit mais bien sûr, au tout début, ce dernier se garde de leur dire pour quelle raison. Par la suite, d’autres personnages entrent en jeu et certains nouent des amitiés avec les protagonistes principaux.

Au fur et à mesure que nous avançons dans l’histoire, nous apprenons qu’un drame s’est joué dans cette maison à l’époque de la seconde guerre mondiale et je dois reconnaître que je l’ai trouvé atroce. D’ailleurs, lors du dénouement de cette histoire, j’ai failli y verser ma petite larme mais même si mon avis peut sembler positif, un petit détail m’a empêché de lui donner la note maximale. En effet, et c’est peut-être normal, j’y ai repéré deux belles petites longueurs au début de l’histoire. Bon, il fallait bien planter le décor mais personnellement, je m’en serais bien passé.

Sinon, les personnages sont correctement travaillés même si je me suis plutôt attaché à l’une des petites victimes de l’un des grands vilains de cette histoire. Il faut dire que sa fin particulièrement sordide et sa condition particulière, par rapport à ses petits camarades, y sont probablement pour beaucoup.

Enfin, une certaine religion se veut assez présente dans ce bouquin et lorsque je m’en suis rendu compte, je me doutais bien que certains actes odieux allaient avoir lieu à son nom. Hélas, mes craintes se sont révélées exactes mais bizarrement, à ce sujet, je ne fus guère surpris.

En tout cas, j’ai passé un délicieux moment à lire cette histoire et je pense que je vais tenter de me trouver d’autres bouquins narrant les phénomènes qui peuvent se produire dans certaines maisons hantées. J’en connais un qui va avoir encore des soucis pour dormir mais là, je l’aurais bien cherché.

 En conclusion :

Pour ceux et celles qui aiment les maisons chargées en histoire particulièrement sordide, ce bouquin est fait pour vous :D

Posté par Jaysher à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2017

Fablehaven : Le sanctuaire secret.

couv32374739

Auteur :

Brandon Mull.

Résumé :

Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret, à l'abri du monde moderne. Ce sanctuaire s'appelle Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est pourtant le gardien. Un jour, ils découvrent l'incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d'êtres fabuleux - fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades...

Aujourd'hui, l'avenir de Fablehaven est menacé par l'avènement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protégér Fablehaven de la destruction, sauver leur famille... et rester en vie.

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Là encore, une très belle découverte parmi la lecture jeunesse et ça, j’aime.

Le résumé peut paraître sans grande originalité et pourtant, l’histoire ne cesse de rebondir et on aurait tendance à évoluer aux côtés des deux enfants dont l’histoire est centrée. D’ailleurs, je me dois de parler de ces protagonistes que l’un d’entre eux m’a particulièrement agacé : Seth, le petit frère de Kendra. Autant cette dernière est sérieuse et plutôt prudente, sûrement lié au fait qu’elle soit une adolescente, alors que son frangin serait du genre à mériter des baffes. Ouais, j’ose écrire ça mais cet imbécile avait tendance à me sortir des yeux à de nombreuses reprises, tellement il était imprudent. Lorsqu’il se faisait enguirlandé, le petit monsieur se victimise au maximum dans l’espoir d’échapper aux punitions. Là, on pourrait se dire qu’après un tel blâme, Seth pourrait retenir la leçon et se calmer… Ben non, il poursuit dans sa lancée et d’une manière beaucoup plus belle. Lorsque l’une des nombreuses fées qui peuple le sanctuaire protégé par leur grand-père s’est amusé à lui administrer une punition digne de ce nom, j’aurais été tenté de le laisser à son triste sort et j’avais espéré que sa sœur en fasse autant, ainsi que le reste de sa famille. Forcément, tout le monde a volé à son secours… Ce que j’ai trouvé particulièrement regrettable. D’ailleurs, ce gamin n’a pas servi à grand-chose juste après avoir récupéré sa véritable apparence donc, le laisser sous sa métamorphose, je n’y voyais aucun inconvénient.

A la fin de ce premier tome, on sent que les prémices d’un second se devinent. Fort heureusement, cette histoire compte quelques tomes et je suis bien content de le savoir car je sais déjà que je vais prendre beaucoup de plaisir à connaître la suite des aventures de Kendra et de son maudit frangin. En espérant, bien sûr, que ces deux gosses seront toujours de la partie. Néanmoins, comme Kendra a obtenu un statut bien particulier vis à vis des fées et qu’elle est la descendante des gardiens du sanctuaire, tout porte à croire qu’il y a de grande chance de la retrouver.

Néanmoins, si je me suis gardé de donner la note maximale à cette histoire et donc, d’en faire un coup de coeur, c’est parce que deux petits éléments m’ont profondément ennuyé. Bien sûr, je ne vais pas manquer d’en parler un peu.

Tout d’abord, j’ai retiré un point pour le formidable travail d’impression des éditions Nathan… Il manquait certains mots et donc, je ne vois pas pourquoi je me serais montré clément vis-à-vis de ce détail.

Enfin, deuxième détail. Une petite partie de l’histoire m’a beaucoup ennuyé et j’avais hâte de terminer ce chapitre. Il était question de satyres qui ont su intervenir dans les bois afin de sauver Kendra et Seth. En effet, ces deux derniers n’ont pas hésité à goûter le ragoût d’une ogresse bien qu’ils ignoraient la véritable nature de cette trouvaille.

Forcément, en faisant la connaissance de ces créatures, je me suis dit qu’on allait les retrouver plus loin dans l’histoire, même qu’ils seraient en partie responsable de la conclusion de ce premier tome… Ben même pas en fait. C’est pour cette raison que je me demande pourquoi les avoir fait apparaître. Peut-être feront-ils une nouvelle apparition dans le tome II, allez savoir.

Maintenant, pour terminer cet avis, je dois avouer qu’un détail m’a beaucoup séduit. En effet, les chapitres sont particulièrement gros et je ne crache pas sur ces derniers.

En conclusion :

Je vous le recommande chaudement et la plupart des commentaires sur Livraddict vont dans ce sens :)

Posté par Jaysher à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 juillet 2017

Le cercle des 17 : Tome II, Dans les griffes de l'ennemi.

couv9839467

Auteur :

Richard Paul Evans.

Résumé :

Après avoir échappé aux griffes de la société Elgen, Michael Vey convoque l'électroclan au grand complet. Aidé d'Ostin et de Taylor, il est déterminé à arrêter le Dr Hatch coûte que coûte.

Jusqu'à ce qu'Ostin découvre sur internet que des rats "électriques" ont détruit un village du Pérou... Aidés par un mystérieux allié dont ils ne connaissent que la voix, l'électroclan s'envole pour la jungle sud-américaine où les attendent de nouveaux ennemis, plus puissants que jamais...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Qu’est-ce que j’ai été content de retrouver mon petit Michael même si dans ce volume, je l’ai trouvé beaucoup moins séduisant que dans le premier tome. L’effet de surprise étant passé, j’ai dû en être victime, je pense.

Bref, même si l’histoire a continué à me plaire dans son ensemble, je ne peux m’empêcher d’émettre une petite constructive contre l’éditeur et non contre l’auteur. En effet, quelques erreurs d’impression m’ont posé souci et je commence à me demander si les maisons d’éditions ne sont plus capable de faire correctement leur boulot… C’est tellement triste à constater…

Sinon, pour revenir à l’histoire, j’ai ressenti une petite pointe de déception et j’avais peur que celle-ci ne me quitte pas au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture. Pour une fois, j’avais faux sur toute la ligne et cela m’a rassuré. En effet, lorsque l’électroclan s’est glissé dans la centrale où était retenue captive la mère de Michael, j’estimais que le retour était beaucoup trop facile à mon goût. Un peu d’action mais pas trop alors que j’attendais qu’une seule chose : que ça bouge comme j’aime. Au moment où j’envisageais de sanctionner ce détail, la quatrième et dernière partie du livre m’a fait grandement plaisir. Cette fois, l’action s’est fait plus intense même si elle a eu lieu dans la partie la plus minime du livre. Pas grave, j’ai su m’en contenter et je suis très content de constater que le clan de Michael se voit agrandir d’un nouveau membre. J’ai hâte d’en savoir plus sur lui mais surtout, sur ses capacités. D'ailleurs, cela me fait penser que l’équipe ennemie se réduit de plus en plus mais forcément, ce sont les éléments les plus puissants qui sont conservés. C’est normal dans un sens et cela peut annoncer que de bonnes choses pour la suite.

Par contre, ce tome s’achève sur un petit suspens qui ne me déplaît pas même si j’aurais voulu en savoir plus sur cette fameuse aide dont on parle dans le résumé. En effet, cette dernière est intervenue à de nombreuses reprises mais son identité reste toujours un mystère. Est-ce que les réponses attendues seront apportées dans le tome suivant ? Le meilleur moyen de le savoir est de l’emprunter comme les deux premiers mais pour le moment, j’ai une petite saga en cours de lecture que je souhaite achever, même si j’y vais à reculons. Du coup, pour savoir de quoi il retourne, je vais devoir patienter plusieurs semaines.

En tout cas, j’aime toujours autant cette histoire et je pense m’offrir la collection une fois que j’aurais terminé de lire celle-ci. Elle a sa place dans ma bibliothèque et je compte bien la relire une dernière fois pour être sûr d’avoir tout saisi correctement.

Enfin, pour conclure cette chronique, je nourris une ultime interrogation et le Dr Hatch y est pour beaucoup. Dans le premier tome, il s’est amusé à dire à notre héros que cinq enfants électriques sont morts. Toutefois, l’un d’entre eux s’est pointé dans le tome II et du coup, je me demande si les quatre autres ne sont toujours pas vivants. Là encore, pour connaître le fin mot de cette histoire, je n’ai pas d’autres choix et ma curiosité est doublement attisée.

En conclusion :

Un très bon bouquin et j'ai hâte de lire la suite. Si vous cherchez une histoire plutôt sympa riche en action, celle-ci est faite pour vous ^_^

Posté par Jaysher à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2017

Challenge Livraddict : Le tour du Scrabble en 80 jours ( d'Arthanys )

817192Scrabble021

Suite à ma proposition d’objectif dans le bingo littéraire de l’été et après diverses recherches sur le forum pour vérifier si un challenge similaire n’existait pas déjà, je vous propose mon challenge (hautement original, vous en conviendrez, uhuh) basé sur le Scrabble ! Car il n’est jamais trop tôt pour intégrer le troisième âge ! Que vous soyez un petit ou un gros lecteur n’a pas d’importance, le but est avant tout de s’amuser tous ensemble et de compter pour le plaisir de compter ! Prenez votre plaid, vos biscuits aux raisins secs, vos bas de contention et votre canne et rejoignez-moi dans ce coin, on va papoter !

Pourquoi participer au tour du Scrabble en 80 jours ?

→ Parce qu’il est facile de cumuler le challenge avec d’autres ! ←
→ Parce qu’il n’y a pas (ou peu) de contrainte ! ←
→ Parce que vous n’avez jamais assez de challenges en cours ! ←
→ Parce que vous aimez (et savez) compter ! ←
→ Parce qu’après quelques sessions, vous serez incollables au Scrabble ! ←
→ Parce que vous pouvez profiter des challenges de lectures intensives (Week-end à 1000,
challenge des 4 maisons, French Read-a-thon) pour augmenter votre score ! ←
→ Parce que vous n’avez pas envie de me laisser seule (et ça, ce serait gentil) ! ←
→ Parce que j’ai mis des heures à trouver un nom correct pour le challenge ! ←

Le règlement du challenge


Principe du challenge :
Avoir le plus de points en comptant les lettres du titre des livres que vous lisez, à la façon d'un Scrabble !

Notation pour les titres en français :
1 point : E - A - I - N - O - R - S - T - U - L
2 points : D - M - G
3 points : B - C - P
4 points : F - H - V
8 points : J - Q
10 points : K - W - X - Y - Z

Notation pour les titres en anglais :
1 point : E - A - I - O - R - N - T - L - S - U
2 points : D - G
3 points : B - C - M - P 
4 points : F - H - V - W - Y
5 points : K
8 points : J - X
10 points : Q - Z

Quelques exemples :

Les petites reines de Clémentine Beauvais
L=1 ; E=1 ; S=1 ;
P=3 ; E=1 ; T=1 ; I=1 ; T=1 ; E=1 ; S=1 ;
R=1 ; E=1 ; I=1 ; N=1 ; E=1 ; S=1 ;
ou
1-1-1   3-1-1-1-1-1-1   1-1-1-1-1-1
ou
LES → 1-1-1
PETITES → 3-1-1-1-1-1-1
REINES → 1-1-1-1-1-1
Total : 3 + 9 + 6 = 18 points

Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
Q=8 ; U=1 ; A=1 ; N=1 ; D=2 ;
S=1 ; O=1 ; U=1 ; F=4 ; F=4 ; L=1 ; E=1 ;
L=1 ; E=1 ;
V=4 ; E=1 ; N=1 ; T=1 ;
D=2 ; U=1 ;
N=1 ; O=1 ; R=1 ; D=2 ;
ou
8-1-1-1-2   1-1-1-4-4-1-1   1-1   4-1-1-1   2-1   1-1-1-2
ou
QUAND → 8-1-1-1-2
SOUFFLE → 1-1-1-4-4-1-1
LE → 1-1
VENT → 4-1-1-1
DU → 2-1
NORD → 1-1-1-2
Total : 13 + 13 + 2 + 7 + 3 + 5 = 43 points

Dates :
Plusieurs sessions seront organisées, une tous les 80 jours :

1ère session → du 1er août 2017 au 20 octobre 2017
2ème session → du 21 octobre 2017 au 09 janvier 2018
3ème session → du 10 janvier 2018 au 31 mars 2018
4ème session → du 1er avril 2018 au 20 juin 2018

IMPORTANT Validation des points :

Pour valider vos points il vous faudra :
- Faire le compte des lettres dans le titre de vos livres lus. Même si je vérifierai toujours avant de faire le récapitulatif, ça me serait d’une grande aide si vous le faisiez de votre côté également ! Préférez le système comme présenté ci-dessus si vous n’avez pas d’idée de mise en page.
- Donner le lien Livraddict de vos lectures, c’est toujours beaucoup plus facile si quelqu’un veut aller jeter un petit coup d’oeil au livre que vous avez lu ! (Et ça me permettra également d’aller vérifier le livre plus rapidement, eheh)
- Donner un petit avis sur votre lecture, même si ce n’est que quelques lignes ! Ne vous stressez pas pour faire un avis complet, juste un « J’ai beaucoup aimé ceci, je m’attendais à cela » si vous avez la flemme. Le but n’est pas de vous rajouter des contraintes, surtout si vous avez beaucoup d’autres challenges sur le côté !
- N’oubliez pas de mettre le total de vos points dans chacun de vos message !

Et qu’est-ce qu’on gagne ?
L’admiration éternelle de tous les participants et de l’organisatrice. Si le challenge porte ses fruits, peut-être y aura-t-il une surprise pour le ou la gagnante de la session de fin d’année suivant les finances de ladite organisatrice 

FAQ

Peut-on rejoindre le challenge en cours de session ?
Oui, plus on est de fous plus on rit !

Nos lectures sont-elles rétroactives ?
Oui ! Si vous vous inscrivez en cours de session, toutes les lectures que vous avez effectuées depuis la date du début de ladite session comptent !

Un livre commencé avant la date du début de la session peut-il compter ?
Bien entendu, tant que le livre est terminé durant la session.

Les mangas, comics, bandes-dessinées et albums jeunesse sont-ils acceptés ?
Malheureusement non. Comme la vérification des points peut prendre du temps, je préfère mettre ces ouvrages de côté pour le moment. Peut-être cela changera-t-il dans les prochaines éditions !

Y a-t-il un minimum de pages pour les romans ?
Non, toutes les longueurs de romans sont acceptées, que ça soit un Librio à moins de 100 pages comme un pavé à plus de 1000.

Est-ce que les essais, récits de voyage, biographies et j'en passe comptent pour le challenge ?
Oui ! Ainsi que le théâtre, les livres de développement personnel, les livres sur la peinture, l'art, la photographie. Tout ce qui n'est ni une BD, ni un album jeunesse, ni un manga ou un comics. Certains romans jeunesse, comme par exemple le cas de la saga du Chat Assassin de Anne Fine, comptent comme des romans car l'illustration est "secondaire".

Pour les recueils de nouvelles comme dans le cas, par exemple, de « La parure et autres nouvelles réalistes » de Guy de Maupassant, comment compte-t-on les points ?
Dans ce cas, seuls les points du titre « La parure » comptent. Si vous hésitez dans le compte de vos points, n’hésitez pas à me poser la question sur le topic ou par MP !

Pour les intégrales, comment se comptent les points ?
Si vous possédez une intégrale (exemple : Game of Throne, Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire et j’en passe), vous pouvez la découper selon les tomes ou la compter comme un seul et même livre, c’est vous qui choisissez.

Comment compte-t-on les points des sagas ?
Les points des sagas se comptent de cette manière :
→ Dans « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : Tout commence mal… » seul le titre du tome est pris en compte, soit « Tout commence mal ».
→ Dans « Harry Potter, tome 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort » le titre complet sera « Harry Potter et les Reliques de la Mort ».

Que fait-on s’il y a des chiffres dans le titre ?
Si les chiffres sont écrits comme tels dans le titre, ils ne rapportent pas de points.

Les relectures comptent-elles ?
Bien entendu !

La notation des titres en anglais s'applique-t-elle uniquement pour les livres VO ou également pour les livres en VF avec un titre anglais ?
Vous passez à la notation en anglais dès que le titre du livre est en anglais, que ce soit une lecture VO ou une lecture VF. Si le titre de votre lecture contient du français et de l'anglais (L'été de Summerlost, par exemple), c'est la notation en français qui prime.

Bonus

→ Joyeux Non-Anniversaire Si votre lecture vous rapporte très exactement 22 points, vous gagnez 5 points bonus. Tout ça parce que c'est le chiffre préféré de l'organisatrice, eeeh oui ! (Illimité)

→ Joueur consciencieux Croiser le mot « Scrabble » dans votre lecture vous fera gagner 5 points bonus. (Illimité)

→ Plus on est de fous, plus on lit Une lecture commune avec un ou plusieurs participants du challenge vous fera gagner à chacun 25 points supplémentaires. Attention, les 25 points bonus ne seront comptabilisés que lorsque tous les participants auront posté leur compte rendu sur le topic ! Si l’un des participants ne poste pas son avis dans la semaine qui suit celui de son ou ses partenaires de LC, les points bonus seront perdus pour tout le monde. (Valable une fois par session)

→ Fierté de lecteur Si au cours de vos lectures vous arrivez à rassembler sept couvertures représentant très clairement les sept couleurs de l’arc-en-ciel, un bonus de 50 points vous sera accordé. Il vous faudra une couverture violette, une indigo, une bleue, une verte, une jaune, une orange et une rouge pour valider le bonus. La couleur doit être incontestablement présente sur la couverture pour que celle-ci soit prise en compte, tout comme dans cet exemple(Valable une fois par session)

→ Explorateur du XIXème Si vous lisez « Le tour du monde en 80 jours » de Jules Verne lors de votre session, vos points pour cette lecture seront doublés, soit un gain de 60 points ! (Valable une fois par session)

→ Complétionniste Si vous commencez ET terminez une saga lors d’une seule et même session, vous pourrez multiplier les points du dernier tome par le nombre de tomes que comporte la saga en question. (Valable une fois par session)

Les bonus peuvent se cumuler.

N’hésitez pas à me poser des questions, je les rajouterai dans la FAQ après vous avoir répondu pour orienter au mieux les autres participants ! Comme c’est le premier challenge que j’organise, il se peut qu’il y ait des défauts dans l’organisation alors n’hésitez pas à me le faire remarquer également ! Je suis à l’écoute de toute modification pour les prochaines éditions ^-^

Un suivi en Google Sheet sera disponible dès le début du challenge afin de suivre les points plus facilement !

BON CHALLENGE A TOUS !

Mes points :

4 août 2017 : Fablehaven : Le sanctuaire secret : 

LE : 1 + 1 = 2
SANCTUAIRE : 1 + 1 + 1 + 3 + 1 + 1 + 1 + 1 + 1 + 1 = 12
SECRET : 1 + 1 + 3 + 1 + 1 + 1 = 8
Total : 2 + 12 + 8 = 22 + 5 points bonus pour le joyeux non-anniversaire = 27.

14 août 2017 : Le secret de Crickley Hall :

LE : 1 + 1 = 2
SECRET : 1 + 1 + 3 + 1 + 1 + 1 = 8
DE :  2 + 1 = 3
CRICKLEY : 3 + 1 + 1 + 3 + 10 + 1 + 1 + 10 = 30
HALL : 4 + 1 + 1 + 1 = 7
Total : 2 + 8 + 3 + 30 + 7 = 50.

19 août 2017 : La guerre des Clans : Tome 1 - Retour à l'état sauvage.

RETOUR = 1+1+1+1+1+1 = 6
A = 1
L'ETAT = 1+1+1+1+1 = 5
SAUVAGE = 1+1+1+4+1+2+1 = 11

Total : 6 + 1 + 5 + 11 = 23.

27 août 2017 : In the end.

IN = 1+1 = 2
THE = 1 + 4 + 1 = 6
END = 1 + 1 + 2 = 4
Total : 12

6 septembre 2017 : Rupture de contrat.

RUPTURE = 1+1+3+1+1+1+1 = 9
DE = 2+1 = 3
CONTRAT = 3+1+1+1+1+1+1 = 9
Total : 21

8 septembre 2017 : Miss Peregrine et les enfants particuliers.

MISS = 2+1+1+1 = 5
PEREGRINE = 3+1+1+1+2+1+1+1+1 = 12
ET = 1+1 = 2
LES = 1+1+1 = 3
ENFANTS = 1+1+4+1+1+1+1 = 10
PARTICULIERS = 3+1+1+1+1+3+1+1+1+1+1+1 =16
Total : 48

Total du challenge ( au 8 septembre 2017 ) :

133 + 48 = 181.

Posté par Jaysher à 15:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]