couv6656198

Auteur :

Richard Paul Evans.

Résumé :

Michael Vey possède des super-pouvoirs. D'un seul geste, il peut envoyer des décharges électriques de plusieurs milliers de volts. Pratique, quand on est harcelé par les caïds du lycée et atteint de tics embarrassants. 

Michael se croit seul... avant de découvrir que Taylor, ravissante pom-pom girl, est elle aussi "électrique". A peine commencent-ils à comprendre leur secret qu'une mystérieuse organisation, convoitant les pouvoirs des deux adolescents, les prend en chasse...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque.

Mon avis après la lecture :

Le pied *__________*

Excusez-moi de m'être exprimé ainsi mais une chose est sûre, à mes yeux, ce livre est une pure tuerie comme je les aime. Pour l'avoir lu en trois jours, cela prouve bien que mon intérêt a été happé par le contenu du premier volume de cette saga. Néanmoins, cette histoire ne sera pas un coup de coeur car je me dois de montrer un minimum objectif. Effectivement, une petite broutille de rien du tout est venue gâcher ma lecture et forcément, cela pénalise la note finale. Rassurez-vous, elle est très élevée et ce qui m'a dérangé est cette petite faute que j'ai pu apercevoir sur l'une des pages.

Oui, je suis cruel de m'être gardé de lui attribuer un vingt et je reconnais que ce n'est pas la faute de l'auteur, ni de son histoire mais celle de tierces personnes. De plus, je pénalisais les autres livres à chaque fois que je rencontre ce défaut et je me disais « pourquoi te montrer aussi clément avec celui-ci ? Après tout, dix-neuf, c'est une excellente note. »

Et c'est le cas.

Sinon, pour aborder les différents points de l'histoire qui m'ont séduit, autant commencer par son personnage principal, le petit Michael. Malgré le fait qu'il peut produire de l'électricité à volonté et qu'il soit victime du syndrome de Gilles de la Tourette, il est super attachant. Je crois même avoir eu un petit coup de foudre pour lui, même s'il n'a que quinze ans…

En tout cas, à la place de Taylor, la pom-pom girl avec qui il se lit d'amitié, il y aurait longtemps que je t'aurais coincé le petit Michael contre un mur pour lui …

lui…

( Tu as sûrement des mineurs qui traînent sur le blog, surveille tes propos!)

...lui faire réviser ses maths, et puis voilà !

Aussi, cette histoire propose une pléiade de personnages dont certains sont plus attachants que les autres, c'est sûrement le jeu ma pauvre Lucette. Bien sûr, on se plaît à en détester d'autres et sincèrement, Nichelle aura bien mérité son sort à la fin du livre. Toutefois, étant plus cruel que les protagonistes agissant au nom du bien, je pense que je l'aurais grillé juste par pur plaisir.

On découvre également que les caïds qui nous sont décrits dans le résumé du livre ne sont pas aussi méchants qu'on pourrait le croire. D'ailleurs, dans un chapitre figurant dans le milieu du livre, mon esprit yaoïste m'a joué un tour et j'aurais bien aimé que Michael fasse mumuse avec l'un de ces caïds.

Je regrette simplement que le grand méchant…

Ben oui, je n'allais tout de même pas vous raconter ce qui lui arrive ? Si ? Bandes d'innocents^^

N'empêche, il est clair que la littérature jeunesse propose un véritable panel d'histoires super intéressantes et je ne regrette toujours pas de m'y attarder. Enfin, je me rends compte également que j'aime de plus en plus la science-fiction. A partir du moment que les personnages possèdent des dons, je sais me montrer client et j'espère que je le serais toujours dans les prochaines années.

En conclusion :

Je vous le recommande chaudement :D