couv22233479

Auteur :

Pierre Bottero.

Résumé : 

" Qui veux-tu être, Nawel ? Qui veux-tu vraiment être ?" Elle le savait désormais. 

- Je me nomme Nawel Hélianthas...

Un voeu, un simple choix, possédait-il le pouvoir d'orienter une existence entière ?

- Je sollicite le droit et l'honneur de revêtir...

Un mot, un unique mot pouvait-il devenir une clef ?

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque.

Mon avis après la lecture :

Tout d'abord, c'est la première fois que je me risque sur l'une des nombreuses histoires du regretté Pierre Bottero et sincèrement, qu'est-ce que j'ai aimé cette aventure…

A partir de la deuxième partie.

Certes, la première servait à poser le décor et à nous faire connaître un minimum les personnages principaux mais qu'est-ce que je me suis ennuyé ! Dès le début, pendant une série de petits chapitres, j'avais l'impression que l'auteur cherchait à me perdre plus qu'autre chose et à un moment, je me suis posé des questions ?

Est-ce moi qui avais autant de mal à comprendre ou d'autres personnes furent dans un désarroi le plus total, comme je l'avais été ?

En tout cas, à partir du moment où la deuxième partie commence, on comprend très vite que l'action est sur le point d'arriver. Forcément, cette histoire ne sera pas un coup de coeur et à l'heure actuelle où je rédige ces quelques lignes, j'hésite toujours en ce qui concerne la hauteur de l'attribution.

De plus, je ne me suis pas réellement attaché à l'héroïne. J'avais l'impression qu'elle mettait trop de temps à comprendre ce que les autres tentaient de lui faire réaliser, à moult reprises. Je sais qu'elle est blonde la Nawel mais je le suis aussi et contrairement à cette dernière, je réfléchis plus vite.

Du moins, c'est ce que je pense.

Par contre, à partir du moment où l'héroïne enfile son armure pour la première fois, on frôlait agréablement la Science-Fiction et sincèrement, j'ai apprécié. Bien malgré moi, je fus spectateur de l'adaptation entre Nawel et l'intelligence artificielle qui est intégrée à sa nouvelle tenue. Bien qu'on commençait à peine à survoler le sujet pour en savoir un peu plus, nous sommes punis d'une bien cruelle manière. Sur ce coup, j'en veux au destin mais surtout, à cette charmante demoiselle que l'on nomme la faucheuse.

Pourquoi ? Parce que la fin du livre m'a amené à croire qu'une suite était envisageable à cette histoire. Personnellement, j'aurais été client car je me serais montré curieux concernant les nouvelles aventures de l'héroïne principale. Néanmoins, et je parle aux fans, la faucheuse n'a pas perdu de temps avec ce pauvre auteur et forcément…

Nous ne saurons rien du futur de Nawel et de ses compagnons. C'est dommage car c'est une histoire que j'aurais aimé poursuivre mais là… A part l'imaginer dans quelques rêves fous…

En conclusion, c'était le premier tome de la série d'Ewilan que je voulais prendre et je pensais que ce livre était celui que je recherchais. En rentrant, je me suis vite aperçu de mon erreur mais cependant, je n'ai pu m'empêcher de me montrer curieux. Un livre qui aura été lu en cinq jours mais la partie qui m'a prit le plus de temps car trop longue à mon goût, la toute première. Ben oui, presque trois jours pour celle-ci alors que pour les autres, un seul m'était suffisant. Malgré cette tâche sombre au tableau de mon appréciation, je sais que j'irai encore me risquer sur les livres de Bottero et je tiens à remercier cet auteur de nous avoir laissé une trace de son passage sur notre jolie petite planète bleue.

En conclusion :

J'invite tout le monde à connaître cette histoire mais comme je commence à me faire vieux, je vais radoter : Méfiez-vous de la première partie è_é