couv7915117

Auteur :

Harlan Coben

Résumé :

Myron Bolitar. Un prénom à coucher dehors et un physique de tombeur. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade. Univers impitoyable ! Avec des millions de dollars en jeu, dopage et chantage sont les deux mamelles de la concurrence - qui ne dédaigne pas non plus l'intimidation "musclée". Heureusement, Myron peut compter sur son associé Win, expert en arts martiaux et roi de la gâchette. Quand l'un des poulains de Myron reçoit un coup de fil de sa fiancée que l'on croyait morte depuis dix-huit mois, les choses se compliquent. Vu l'inertie de la police, Myron et Win jouent les détectives - ce qui les amène à explorer les coulisses de l'industrie pornographique, entre autres milieux interlopes. Qui a dit que le sport était bon pour la santé ?

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Mon tout premier Harlan Coben et il ne sera pas mon dernier. Il faut dire que je me suis trouvé l’une de ses histoires dans une brocante et du coup, elle a rejoint ma petite PAL mais aussi parce que je compte bien me procurer le tome II des aventures de Bolitar, afin de me faire un avis définitif sur cette série. Sinon, je ne peux pas dire que j’ai détesté cette lecture mais je ne peux pas dire que je l’ai adoré également. Du coup, je vais de suite aborder les points négatifs de ce livre histoire de préciser ce qui m’a fortement fait grincer des dents.

  • Tout d’abord, comme précisé dans le résumé, cette histoire se déroule dans le milieu du sport. N’étant pas fan de cet univers, je me suis profondément ennuyé lorsque mes yeux devaient parcourir les nombreuses pages consacrées à ce sujet. Sachant qu’elles occupent probablement la moitié du livre, cela pénalise gravement cette œuvre.

  • Deuxième point que je n’ai pas apprécié, c’est cette romance qu’on devine facilement. Sachant que le personnage principal côtoie son ancienne petite-amie, puisque cette dernière est la sœur de la disparue, on se doute bien que tôt ou tard, ils vont remettre le couvert. Ils n’arrêtent pas de se tourner autour et arrive le moment où nos deux tourtereaux se sautent dessus. Fort heureusement pour moi, cela ne dure qu’une seule page mais sincèrement, je m’en serais bien passé.

  • A cause de nombreuses pages sur le milieu du sport, provoquant mon ennui, j’avais l’impression d’être sur ce livre depuis de nombreuses années… En réalité, j’aurais pris neuf jours pour le lire et à la fin, je me suis senti « libéré ». Preuve que l’emballement du début à très vite disparu alors que je me suis jeté dessus après les nombreux échos positifs que j’ai entendu au sujet de l’auteur.

Et pour changer, je vais également faire la liste des quelques points que j’estime positifs et qui m’ont aidé à apprécier moyennement cette histoire.

  • L’humour de Bolitar. Il est excellent et j’adore ses répliques. Cet homme ne se laisse pas facilement démonté et à cause de ça, je veux tenter de me risquer sur le second tome de ses aventures.

  • Deux petits clins d’oeil que j’ai beaucoup aimé : le premier sur ma chanteuse préférée : Cher et le second, sur ma série préférée, Docteur Quinn, femme médecin.

  • Même si je n’aime pas le sport, les quelques informations concernant ce milieu et surtout, comment cela se passe au niveau du recrutement des poulains était très intéressant, je dois le reconnaître.

  • Enfin, la révélation de l’identité du coupable. Je ne m’attendais pas du tout à lui et sur le moment, j’ai reconnu que l’auteur avait su parfaitement me balader. Moi qui adore trouver le criminel avant la fin de bouquin, cette fois, j’avais fait chou blanc. Pour ça, bien joué.

En conclusion, si vous êtes fan d’histoire se déroulant dans le milieu du sport, doublée d’une enquête, ce bouquin est fait pour vous.

Note attribuée à cette lecture :

13 / 20.