couv66511784

Auteur :

Maxime Chattam

Résumé :

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont rassemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit.

Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d'énergies nouvelles.

Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d'une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce.

Oubliez tout ce que vous savez... pénétrez dans Autre-Monde.

De quelle façon je me le suis procuré :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

En tournant la dernière page de ce livre, un regret s’est très vite manifesté : Pourquoi ai-je mis autant de temps à le lire ce second tome alors que j’étais raide dingue du premier ?

Bon, je le reconnais, j’ai débuté pas mal de sagas et j’avais à coeur de terminer certaines d’entre elles pour mieux me concentrer sur les autres. Autre-Monde fait partie de celles qui ont été mise de côté pour mieux la savourer par la suite.

Forcément, je fus très heureux de retrouver nos héros, Matt, Ambre, Tobias et Plume.

Oui, je l’adore cette chienne et si je devais évoluer dans l’univers dans lequel vivent notre quatuor, j’avoue que je serais très rassuré d’avoir cette dernière à mes côtés. Elle est utile et terriblement attachante.

Bref, je ne suis pas là pour parler de mon amour de la race canine mais pour exprimer ce que j’ai ressenti à la suite de cette sympathique lecture.

Tout d’abord, je vais être franc, contrairement au premier tome qui a été un véritable coup de coeur, celui-ci n’en sera pas un même s’il n’a pas fallu grand-chose pour que cela le devienne. Il faut dire que je me sens obligé d’expliquer trois points dont l’un m’a particulièrement dérangé. Tout d’abord, je vais débuter par un constat.

  • La guerre qui oppose les Cyniks aux Pans est à mes yeux, totalement stupide. Les premiers reprochent l’existence des seconds et la vie exorbitante qu’ils ont dû mener lorsque certains d’entre eux avaient la chance d’être parent. Ils se plaignent de toujours devoir acheter plus pour pouvoir calmer temporairement les caprices de leurs charmants bambins. C’est pour cette simple raison qu’ils se sont mis à les haïr depuis l’intervention de cette tempête. De leurs côtés, les adolescents auraient tendance à leur faire moins de reproches. Néanmoins, ils ne se cachent pas qu’à cause de la soif de progrès et de pouvoir de leurs aïeuls, il était normal que la nature se rebelle un jour où l’autre. Il est vrai que si l’air n’était pas aussi pollué à cause d’un certain nombre de rejets et si les ressources n’étaient pas autant gaspillé gratuitement, peut-être que les choses auraient pu être différentes. En fait, ce livre résume parfaitement la situation dans laquelle vit actuellement notre société. Les adultes reprochent tout aux enfants alors que ces derniers en font de même, surtout en ce qui concerne la sauvegarde de notre planète. Personnellement, nourrissant un amour profond pour notre terre, j’aurais tendance à rejoindre la pensée des adolescents.

  • Au fur et à mesure de l’avancée de ma lecture, un certain moment m’a fait craindre le pire concernant Ambre. Cette dernière s’est retrouvée seule avec un homme et a dû se livrer à un certain échange afin d’être sûre de pouvoir sauver son ami. Sur le moment, de nombreuses hypothèses se sont bousculées dans ma tête mais fort heureusement, comme je lisais ce livre avec une lectrice super sympa ( oui Lunayia, c’est bien de toi que je cause :D ), elle a su me rassurer en m’expliquant que la réponse a cette interrogation se trouvait dans le tome. Fort heureusement car j’aurais été bien capable de me causer des nuits blanches à cause de ça.

  • Enfin, le petit point négatif qui m’a fortement agacé : Matt. Le petit monsieur s’amuse désormais à se montrer un tantinet égoïste, se foutant royalement des recommandations données par ses amis, surtout lorsque ces dernières concernent sa propre sécurité. Le gars fonce tête baissée et lorsqu’il échappe de peu à un triste sort, il trouve le moyen de se victimiser. Ce genre de personnes, lorsqu’elles se tiennent face à moi, c’est ma main qu’elles se bouffent et pas autre chose. Les lâches, ce n’est pas mon truc et je trouve ce comportement beaucoup trop facile à adopter. Toutefois, c’est Tobias qui s’est décrit ainsi, dans la troisième partie. Je te rassure mon gars, si Matt était comme toi, je pense que les choses se seraient passées d’une façon nettement plus agréable. En tout cas, j’espère que ce trait de caractère va disparaître très vite car je sens que d’autres points seront à retirer dans de prochaines lectures.

En tout cas, pour les fans du premier tome, n'hésitez pas, foncer sur celui-ci, je pense que vous allez vous régalez comme j'ai su le faire. Et pour les autres, ben c'est comme vous voulez. Pour ceux qui n'ont pas aimé le premier, pas la peine de perdre du temps avec le second hein. Et pour ceux qui veuillent découvrir cette histoire et son univers, faites-vous plaisir :)

Note attribuée :

19 / 20.