couv7017606

Auteurs :

Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas.

Résumé :

Dans les sous-sols du Louvre, une société occulte oeuvre pour protéger l'humanité : la confrérie des Chevaliers de l'Insolite. Elle préserve le secret de l'existence de mondes insoupçonnés, invisibles au commun des mortels. Aujourd'hui, l'organisation recrute la prochaine génération de chevaliers. Raphaël et Raphaëlle sont de ceux-là. Maîtrise des sciences paranormales, télépathie, lévitation, les jumeaux développent, en parallèle de leur vie de collégiens ordinaires, les capacités inexplorées de leur esprit. Désormais initiés aux pouvoirs du Strom, ils se lancent bientôt à la recherche d'un objet précieux, dérobé à la confrérie par un mystérieux collectionneur...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Ma première lecture en cette année 2018 et je voulais débuter celle-ci par une histoire sympathique. Pour ça, j’ai décidé de me risquer sur de littérature jeunesse et je n’ai pas été déçu. Cela faisait un petit moment que je croisais la route de cette petite saga dont la suite est en écriture actuellement et une chose est sûre, je suis bien motivé à la poursuivre. Toutefois, ce premier tome ne sera pas un coup de coeur et je vais expliquer pourquoi.

Les points négatifs :

  • Je regrette tout de même le manque de profondeur qui aurait pu être apporté dans l’exploration des sentiments et des émotions. C’est de la littérature jeunesse donc, on ne va pas s’y attarder deux ans mais tout de même.

  • L’action. Je ne sais pas si c’est moi qui n’a pas su savourer les nombreux passages qui en proposait ou quoi mais je l’ai trouvé assez molle. Tout comme les émotions, elles sont un peu passées à la trappe et c’est ce que j’ai regretté pendant cette lecture.

  • Les jumeaux. Cela ne m’a jamais posé souci que les rôles principaux soient offerts à deux personnages. Au contraire, cela apporte des échanges, du mouvement, bref, de l’intérêt. Ici, à certains moments de l’histoire, j’avais l’impression que l’un d’entre eux était de trop. Tantôt, c’était la sœur, tantôt, le frère. J’ignore si cette impression se poursuivra dans les prochains tomes mais j’espère que non.

Même si j’ai su déceler quelques points négatifs, cela n’entame pas ma volonté de continuer cette histoire grâce à quelques points positifs :

  • Les komolks. Ce sont des créatures aux physiques pas très engageants et pourtant, ils se montrent plutôt attachants. La petite touche d’humour apportée entre Raphaël et son komolk est très appréciable et à chaque fois que j’avais le plaisir de lire un passage les concernant, je ne pouvais m’empêcher de sourire. J’ignore si j’aurais aimé avoir une telle créature mais lorsque l’on sait qu’elles se nourrissent de détritus est un plus, surtout pour le ménage.

  • Le fameux collectionneur. Ce dernier est l’un des personnages historiques qui me fascine le plus et bien sûr, je ne dirais pas son identité. J’ignore si les autres tomes me réservent d’autres surprises de ce genre mais si c’est le cas, je suis preneur.

  • Les nombreuses références historiques. Etant un amoureux d’histoire, obtenir quelques informations qui datent d’époques lointaines m’a beaucoup séduit. Là encore, je souhaite en trouver d’autres dans les prochains volumes de cette saga.

Depuis que je suis devenu tonton, j’ai une nouvelle approche concernant la littérature jeunesse. La question que je me pose désormais est la suivante : est-ce une lecture que j’aimerai faire connaître à ma nièce ? Ma réponse est oui. Cependant, je dois attendre qu’elle grandisse un peu pour qu’elle puisse comprendre l’essentielle de cette aventure fantastique. Inutile de vous dire que je vous recommande cette lecture que j’ai trouvé vraiment sympathique. Toutefois, si vous êtes un fan d’histoire, comme moi, vous pourrez y trouver votre compte.

Note attribuée :

17 / 20.