couv62468301

 

Auteur :

Andrew Pyper.

Traducteur :

Sébastian Danchin.

Résumé :

Le "Marchand de Sable" va passer. Dormez tant que vous le pouvez encore...

Ancien critique littéraire, Patrick Rush, est dépressif depuis le décès de sa femme. Seul son fils de 4 ans, Sam, l'empêche de sombrer. Et l'atelier d'écriture auquel, par désoeuvrement, il vient de s'inscrire.

Quatre ans plus tard, le thriller de Patrick, Le Marchand de Sable va passer, est devenu un best-seller. Mais ce roman n'est pas vraiment le sien. IL s'est approprié l'histoire d'Angela, l'une des apprenties écrivain, décédée dans un accident de voiture.

A cause de ce succès, la vie de Patrick a basculé dans l'horreur. Il se sait épié. Un à un, les membres du cercle littéraire disparaissent. Sam est enlevé... Et, aux yeux de la police de Toronto, Patrick fait figure de suspect N°1.

Pourtant, il n'essaie pas de se disculper. Le coupable, il ne le connaît que trop bien. Il s'agit du "Marchand du Sable" ! Comme si le tueur sanguinaire de son thriller s'était incarné pour lui faire payer son plagiat...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Bourse aux livres organisée à Mehun sur Yèvre, ma ville de résidence. 2017 si ma mémoire est bonne.

Mon avis sur la lecture :

Heu… Ce livre est problématique. A l’heure où je rédige ces lignes, je ne sais toujours pas quelle note je vais lui attribuer. Déjà, je sais par avance que cette lecture n’a pas été une perte de temps car certains de ses chapitres ont été sympathique à lire. Toutefois, je vais qualifier l’ensemble d’assez bizarre. J’ignore si c’est moi qui suis passé à côté de l’histoire ou autre mais de nombreuses interrogations ne cessent de se bousculer dans mon esprit. Cette fois, il est clair que mes listes vont m’aider à y voir avec plus de clarté… Du moins, c’est ce que j’espère.

Points négatifs :

  • La distinction des personnages lors des dialogues. Lorsqu’ils sont deux, on arrive un peu à distinguer mais lorsqu’ils sont plusieurs, cela devient la croix et la bannière. A partir du moment où l’auteur ne prend pas vraiment le temps de nous aider à distinguer les différents protagonistes, forcément, ça pénalise un peu…

  • Le personnage principal. C’est un opportuniste doublé d’une certaine lâcheté. Lorsque tu réalises un fait, pourquoi le fais-tu lorsque tu sais que tu seras dévoré par le remord par la suite ? Généralement, tu évites de le faire. Bref, ce genre de type qui se permet de tels actes pour ensuite, chialer, non merci.

  • Les rapports qu’entretient ce mec avec son gamin. Mes yeux se sont risqués sur un passage qui a causé en moi, un certain malaise. Le protagoniste reconnaît volontiers qu’il est amoureux de son fils, juste parce que ce dernier a les yeux de sa mère. Peut-être est-ce moi qui vois quelque chose de mauvais alors qu’il ne mérite pas de l’être.

  • Je ne me cache pas le fait que j’ai eu pas mal de difficultés à entrer pleinement dans l’histoire. A partir du moment où un bouquin n’accroche pas mon attention à cent pour cent dès le début, ben ça ne sent pas très bon.

  • La fin… Heu… je la considère comme étant bâclée. Plusieurs mystères y sont rédigés et bien sûr, aucune réponse précise n’y est apportée. Ce n’est pas le genre de fin qui m’emballe, c’est dommage.

  • Toujours concernant la fin, le personnage principal nous fait une révélation qui n’apporte rien à l’ensemble. C’est évoqué tellement vite que je n’ai pas pu m’empêcher de lever les yeux au ciel.

Points positifs :

  • Les chapitres, du moins, leur taille. Certains dépassent les quinze pas et frisent les vingt donc, pour moi, c’est un sacré bon point car plus les chapitres sont gros et plus je suis heureux.

  • Le fils du héros principal : Sam. Il est adorable comme tout ce gamin et si j’avais la chance d’en avoir, je pense que j’aurais bien kiffé en avoir un comme lui.

  • Le fait que ce livre propose deux histoires en une seule. Bien sûr, elles se rejoignent vers la fin mais j’ai beaucoup apprécié le changement de ton, voir de style ainsi que les sujets qui sont totalement différents, aux primes abords.

  • Bien sûr, comme dans tout thriller qui se respecte, les morts s’enchaînent très vite et jusqu’à un certain moment de l’histoire, j’hésitai entre cinq suspects. Et d’ailleurs…

  • Je ne vais pas dire grand-chose au sujet du coupable. En fait, il faisait parti de ma petite liste de suspect mais une révélation de dernière minute m’a superbement surpris. Je ne m’y attendais pas vraiment et sur ce coup, bien joué.

En conclusion, ce n'est pas la meilleure lecture dans le domaine du thriller. Sincèrement, si vous aimez les lectures un peu bordélique, vous pouvez vous risquez dessus mais vous ne pourriez pas dire que je ne vous ai pas prévenu.

Note attribuée :

13 / 20.