300x450_Rousseilles

Auteur :

Brigitte Rousseilles.

Résumé :

Parce qu'ils ont enfreint l'interdiction de procréer, en vigueur sur la planète Xanthia, Mira et Pablo sont exilés sur la planète Priméria. Mais heureusement, l'oncle de Mira leur a légué une ferme. Avec l'aide de six enfants errants qu'ils ont accueillis, ils s'installent sur leurs terres. Après beaucoup d'efforts et de difficultés, enfin le bonheur semble au bout du chemin pour cette famille improvisée. Mais c'est mal connaître la persévérance des maîtres xanthiens. Que peuvent donc bien faire Pablo et Mira ? Fuir une fois encore ?

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque municipale.

Mon avis après la lecture :

Avant d’attaquer la lecture du dernier chapitre, j’étais en train de me dire que ce bouquin constituait à lui seul, une très belle surprise. En effet, cette œuvre ne semble pas avoir bénéficié d’une grosse publicité et sur le moment, je trouvais ce manque de communication fortement désagréable. En me risquant sur l’ultime chapitre, je n’ai pas tardé à déchanter et ma note a été vu à la baisse. Concernant l’auteure, cette dernière a vu le jour à Vierzon et y réside toujours. Si je rédige ces informations, c’est pour une bonne raison : Vierzon est à quinze kilomètres de ma ville de résidence. J’avais commencé à chercher cette femme sur un certain réseau social mais comme je n’ai pas réussi à mettre la main dessus, j’ai abandonné l’affaire. Dans un sens, c’est peut-être mieux ainsi. En tout cas, je suis d’accord sur un élément : pour un premier roman, le résultat est satisfaisant et j’espère que j’aurais la chance de croiser le chemin du tome II. De suite, mes fameuses listes de points.

Points négatifs :

  • Je dois reconnaître que je me suis montré beaucoup plus attentif à l’histoire concernant le couple et les enfants plutôt qu’à celle qui dirigent l’univers ou du moins, une bonne partie. Lorsque les chapitres se concentraient sur eux, je savais de suite ce qui allait se passer. En effet, beaucoup d’informations traitant de la génétique sont relatées et même si cet ensemble s’avère assez intéressant, n’ayant pas l’esprit scientifique, j’avais hâte de passer à autre chose.

  • Le nombre de personnages. A mes yeux, il y en a beaucoup trop au point que parfois, on se perd un peu et c’est dommage.

  • Les dialogues. A cause du grand nombre de personnages, là encore, il arrive parfois qu’on se demande qui est en train de parler. Le pire, c’est qu’aucune indication n’est rédigée concernant l’identité de la personne qui est en train de parler. De temps en temps, ce n’est pas trop grave mais tout le temps, c’est limite chiant.

  • Le dernier chapitre. Il est assez balèze par sa taille et surtout, on se retrouve avec un paquet de personnages. Dans ce chapitre, c’est clairement le bordel. Tantôt, on est avec le couple et les enfants dans l’une de leur ferme et le paragraphe après, on est dans l’espace. Certes, des révélations s’expriment, permettant de lever certaines zones d’ombres mais j’estime que cette fin aurait pu être mieux construit. C’est vraiment dommage.

Points positifs :

  • La taille des chapitres. Ces derniers sont assez gros puisque l’un d’entre eux fait cinquante pages environ. Forcément, la lecture de ce livre s’est faite très vite et sincèrement, j’aime quand c’est assez rapide.

  • Les dons de certains personnages principaux. D’ailleurs, ce point positif a très vite été une belle surprise. Je ne pensais pas que j’aurais trouvé une petite pointe de fantastique dans ce livre mais bon, sachant que la plupart des protagonistes sont issus d’expériences génétiques remontant très loin dans les générations, en y réfléchissant bien… Par contre, un mystère demeure autour de l’un des enfants et j’espère obtenir cette réponse dans le tome suivant.

Points négatifs de la maison d’éditions Thélès :

  • Absence de certaines ponctuations,

  • Coquilles ( absence de mots ),

  • La disposition du texte. Parfois, dans certains dialogues, la suite de ces derniers ne se faisait pas en bout de phrase mais carrément en dessous. Au début, je pensais attaquer un nouveau paragraphe mais bon, c’était bel et bien la seconde partie du dialogue. C’est assez perturbant et j’espère que la maison d’édition a su rattraper ce tir sur les nouveaux bouquins édités.

En conclusion, à part ce maudit dernier chapitre dont la construction est hyper maladroite, l’histoire dans son intégralité est fortement intéressante. Si j’avais vous avez l’occasion de trouver ce livre, n’hésitez pas :)

Note attribuée à cette lecture :

16 / 20.