couv29638564

Auteur :

Serge Brussolo.

Résumé :

Prisonniers d'un sous-marin gigantesque, trois adolescents dérivent depuis dix années dans les profondeurs maléfiques d'un océan empoisonné.

On les a prévenus : s'ils tombent à l'eau, ils se transformeront immédiatement en poissons... car les flots d'Almoha possèdent des pouvoirs magiques qui défient l'imagination.

A l'intérieur du submersible courent les légendes les plus folles, mais où est la vérité ?

Quels secrets fabuleux recèlent les grands fonds ?

Sigrid, la jeune plongeuse, parviendra-t-elle à élucider les mystères du monde le pieuvre ?

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Achat Emmaüs.

Mon avis après la lecture :

En tournant la dernière page de ce livre, je n’avais pas l’impression d’avoir perdu mon temps en prenant connaissance de son contenu. Toutefois, je reproche à cette histoire de n’avoir su me captiver comme j’aime l’être. L’histoire était intéressante mais je n’ai pas la curiosité de me risquer sur le prochain tome. Toutefois, je le ferais dès que j’aurais la chance de croiser son chemin et peut-être que cette fois, j’y trouverais un plus grand intérêt. Toutefois, je dois reconnaître que l’intrigue est rudement bien menée mais il manquait quelques ingrédients dont je vais me faire un plaisir de lister.

Points négatifs :

  • Le manque d’action et de rythme. Je crois d’ailleurs que c’est la seule chose que j’aurais à reprocher à cette histoire. Ce n’est pas parce que c’est un livre destiné à la jeunesse que de suite, on doit rendre l’ensemble un tantinet trop mou. A cause de ces absences, je n’ai plus compter le nombre de fois où mon esprit s’est autorisé quelques vagabondages. Cela empêche d’entrer pleinement dans l’histoire et c’est pour cette raison que je ne peux aimer pleinement cette œuvre.

Points positifs :

  • Il y en a, fort heureusement, mais ils ne seront pas suffisant pour sauver l’impression que je me suis fait de ce premier tome. Tout d’abord, la taille aléatoire des chapitres. Des petits, des plus longs, bref, de quoi me ravir concernant ce détail.

  • Les quelques illustrations qui se promènent dans certains chapitres. J’ai trouvé cette idée plutôt sympathique et méritait d’être soulignée.

  • Pas une seule romance !!! Bon, l’héroïne reconnaît que l’un de ses collègues est fort charmant mais pas au point d’y succomber. Je ne sais pas si l’amour sera au rendez-vous dans le tome II mais perso, je m’en passe aisément.

  • Le huis-clos où se déroule une bonne partie de l’histoire. Ici, les personnages sont coincés dans un sous-marin et lorsque l’héroïne s’autorise certaines promenades dans les parties délaissées par l’équipage, mon esprit m’a joué un petit tour. En effet, au lieu d’évoluer dans un navire immergé, j’étais plutôt dans l’espace, au sein d’un vaisseau spatial bien particulier. Au lieu de me méfier des poissons et des pieuvres qui évoluent à l’extérieur de cette bicoque, je m’attendais à ce que l’adolescente croise un alien au détour d’une coursive. Ouais, si l’ambiance avait été plus sombre et les rencontres, plus inquiétante, ce livre aurait pu être un formidable livre d’horreur. Et là, j’aurais adhérer totalement.

  • Un vocabulaire lié à la navigation assez riche. C’est étrange car j’avais appris pas mal de terme lors d’une lecture précédente mais je me suis surpris à me rendre compte qu’il me restait beaucoup à découvrir au sujet de ce domaine.

Comme je l’ai indiqué quelques lignes plus haut, j’irai tout de même me risquer sur le tome suivant dès que ma main aura l’occasion de lui tomber dessus. Par contre, j’espère sincèrement qu’il sera meilleur que ce premier volume car j’ai bien peur d’abandonner cette saga. C’est regrettable car beaucoup de personne m’ont dit du bien de cet auteur. Dois-je vous encourager à le lire ? Etant mitigé, je vais me garder de la moindre incitation.

Note attribuée à cette lecture :

14 / 20.