couv55943163

 

Auteur :

Stieg Larsson.

Traducteurs :

Lena Grumbach et Marc de Gouvenain.

Résumé :

Ancien rédacteur du Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans.

Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.

Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire...

De quelle façon je me le suis procuré :

Achat brocante 2017.

Mon avis après la lecture :

Une lecture qui s’est faite lentement, contrairement à mes deux premières de l’année. Les chapitres étaient certes, de taille aléatoires mais si je dois me montrer honnête, les plus petits étaient légions. Généralement, lorsqu’ils sont aussi courts, c’est pour imprimer un rythme et au tout début, je dois avouer que ce bouquin ne m’enchantait pas des masses. Je commençais même à me dire si je ne m’étais pas lancé sur une nouvelle lecture laborieuse, que j’allais peiner à achever ou mieux, à abandonner. Fort heureusement, dès que le personnage principal arrive sur l’île pour débuter sa mission, mon intérêt a été titillé. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir certaines personnes vivant sur ce bout de terre mais aussi, leurs histoires.

Points négatifs :

  • Trop de petits chapitres à mon goût et j’ai trouvé ça dommage.

  • Le personnage principal qui est, pour ne rien cacher, un véritable queutard. Il aurait tendance à sauter sur tout ce qui bouge et dans ce premier tome, trois conquêtes, c’était un peu trop pour moi. De plus, je lui reconnais une certaine hypocrisie. En effet, un homme qui, pour mettre de la distance entre lui et sa maîtresse, évoque le fait qu’il a l’âge d’être son père et que cela lui pose problème, très peu pour moi. Surtout quand on sait qu’il se l’est tapé un certain nombre de fois auparavant, je n’ai pu m’empêcher de lever les yeux au ciel.

  • Le début du bouquin. Explorer l’univers des finances, du journalisme, des magouilles dans les milieux de l’entreprise, à part m’ennuyer car pas du tout ma came, j’aurais préféré lire autre chose de plus passionnant.

  • Quelques longueurs, surtout au début, ce qui n’est guère étonnant.

Points positifs : 

  • Lisbeth Salander. Un personnage haut en couleur comme je les aime même si son histoire est assez douloureuse à une certaine partie de l’histoire. En lisant ces fameux passages, j’ai été gagné par une certaine nausée et j’avais hâte que cela se termine. Fort heureusement, ma demande a été entendu et le reste a été beaucoup plus facile à lire.

  • L’histoire. Même si le début a été très longtemps, la découverte des personnages qui peuplent l’île permet de se lancer sur des bases un peu plus sympathique. Par la suite, lorsque l’étau se resserre, la pression monte et là, j’ai savouré. D’ailleurs, je suis très content de moi puisque j’avais trouvé le coupable.

  • La fin. Chaque personnage semble avoir une conclusion heureuse et c’est tant mieux dans un sens.

Point négatif lié à la maison d’édition « France Loisirs »

  • J’ai malheureusement trouvé une coquille vers la fin du livre.

En conclusion, j’estime que ce premier tome mérite d’être lu même si une certaine patience est recommandée, surtout au tout début. Une fois cette étape franchie, le reste file tranquillement jusqu’à son point culminant. En tout cas, je suis très intéressé de me pencher sur le deuxième tome dès que l’occasion se présentera car tout porte à croire qu’il sera centré sur Lisbeth.

Note attribuée à ce livre :

16 / 20.