couv13493717

Auteur :

Alan Dean Foster.

Traducteur :

Herbert Draï.

Résumé :

Le remorqueur interstellaire Nostromo vogue vers la Terre, lointaine encore, quand son Cerveau Central interrompt soudain l'hibernation de l'équipage. Venu d'un astéroïde inconnu, un appel de détresse a retenti. Le code spatial est formel et trois navigateurs se portent volontaires.

Quand ils regagnent le Nostromo, l'un d'eux, inconscient, n'est plus qu'un poids mort porté par ses camarades : sur son visage s'est plaqué, incrusté, une sorte de mollusque-ventouse, dôté d'un oeil sans regard...

Avec ce "huitième passager", c'est la mort qui a pénétré dans l'astronef.

Un combat sans merci s'engage...

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Achat Emmaüs.

Mon avis après la lecture :

Depuis le temps que je voulais lire ce livre. Pour la petite histoire, il faut savoir que Alien est ma saga cinématographique préférée et forcément, j’ai un peu peur de manquer d’objectivité concernant cette chronique. Toutefois, je vais tenter de m’y plier comme j’ai l’habitude de le faire mais je dois reconnaître qu’actuellement, dans ma tête, je suis toujours à bord du Nostromo. En tout cas, je regrette que ce livre ne soit pas un peu plus épais car sincèrement, j’aurais aimé en lire encore plus. Même si les quelques pages ont su me distraire comme je le désirais, j’aurais bien aimé prolonger ce moment. Enfin, maintenant que j’ai terminé de livre ce premier opus, il faudrait que je songe à regarder le film une nouvelle fois car quelques scènes ont été effacé de ma mémoire. Bien sûr, je le ferais en journée car en pleine nuit, je n’ose imaginer le sommeil que je risque d’avoir après le visionnage d’un tel film. D’ailleurs, je vais me garder de parler de mes rêves que je fais généralement après avoir regardé l’un des films car je pense que je vais me faire tailler sévère. De suite, mes fameuses listes, à savoir celle des points négatifs et enfin, celles des points positifs.

Point négatif :

  • La fin qui m’a semblé un peu trop expéditive à mon goût.

Points positifs :

  • Ce que j’ai aimé dans cette lecture, ce sont les nombreuses scènes qui diffèrent totalement du film. J’avais même l’impression de lire une version longue, ce que j’ai vraiment adoré. Toutefois, à l’intérieur de ce petit bouquin, je dois reconnaître que la bestiole est rarement visible. J’aurais même tendance à dire que l’auteur joue plus avec l’effet de surprise. Même si ces derniers voient leurs effets estompés avec le temps, ce livre fête ses quarante ans cette année, ils restent toujours plaisant à parcourir.

  • En tout cas, il existe un élément qui rajoute à la frayeur qu’on pourrait ressentir à cette lecture. En effet, savoir que l’équipage est constamment enfermé dans ce vaisseau avec l’Alien qui s’y promène, sincèrement, je n’aurais pas voulu être à son bord. Enfin, à l’inverse des gens qui s’y promènent, je me serais fait un plaisir de laisser le chat à l’intérieur lors de l’évacuation. Se foutre en danger pour un félin, j’ai trouvé ça un peu limite et j’ai ressenti la même chose lors du visionnage du film.

  • La taille des chapitres. La plupart sont balèzes mais comme ma bestiole préférée si promène, je n’ai pas goûté mon plaisir à les parcourir.

En conclusion, j’aurais tendance à inciter les gens à se pencher sur ce bouquin. Il fait beaucoup moins peur que le film mais bon, je ne cache pas le fait que je suis un fan d’horreur. Enfin, je ferais de mon mieux pour me procurer les autres volumes même si ces derniers sont devenus très rares à trouver. C’est dommage dans un sens car lorsque tu es fan et que tu tentes de les réunir, forcément, tu as autre chose à faire que de foutre un peu plus de cent euros dans certaines éditions. Bref, on croire les doigts pour que la chance soit de mon côté dans les mois à venir.

Note attribuée à cette lecture :

19 / 20.