IMG_0102 - Copie

Auteur :

Karine Giebel.

Résumé :

Une femme. Rousse. plutôt charmante.

Oui, il se souvient. Un peu...

Il l'a suivie chez elle... ils ont partagé un verre, il l'a prise dans ses bras... Ensuite, c'est le trou noir.

Quand il se réveille dans cette cave, derrière ces barreaux, il comprend que sa vie vient de basculer dans l'horreur.

Une femme le retient prisonnier. L'observe, le provoque, lui fait ma.

Rituel barbare, vengeance, dessein meurtrier, pure folie ?

Une seule certitude : un compte à rebours terrifiant s'est déclenché.

Combien de temps résistera-t-il aux morsures de l'ombre ?

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Achat Emmaüs.

Mon avis après la lecture :

A force de lire des commentaires élogieux au sujet des livres de Karine Giebel, je me suis dit qu’il serait bien que je me penche sur l’un de ses livres. Au bout de quelques mois, c’est désormais chose faite. Je comprends beaucoup mieux l’engouement qui se crée à chaque fois qu’un nouveau livre de sa plume voit le jour et même s’il me reste beaucoup d’histoires à découvrir, je sais déjà que je risque de me montrer très gourmand dans les mois ou années à venir. De plus, sachant que je sortais d’une histoire très calme, je me doutais bien qu’un thriller derrière tout ça allait attiser ma soif littéraire. En tout cas, même si j’ai passé un agréable moment, il y a quelques points qui nécessitent un retour de ma part.

Points négatifs :

  • Même si j’ai su apprécier cette histoire, je n’ai pas pu m’empêcher d’y lire deux petites longueurs.

  • Je regrette sincèrement que les meurtriers de cette histoire ne soient nullement inquiétés. Toutefois, cela aurait pu donner naissance à un tome II pour conclure ce récit de manière convenable à mes yeux. Cependant, comment faire pour repartir sur une suite tout aussi béton que ce premier tome ? Ayant pris le temps de consulter la jolie liste de livres publiés par l’autrice, j’ai très bien compris que cette dame n’est pas une adepte de cet exercice. Pourtant, avec son talent et ses idées, je suis presque prêt à mettre ma main au feu concernant ses capacités à délivrer une suite convenable.

Points positifs :

  • La taille aléatoire des chapitres.

  • Dès le début de l’histoire, nous ne perdons pas de temps. L’autrice veille à nous plonger directement dans le coeur de l’histoire, veillant à nous offrir quelques indices au fur et à mesure des chapitres.

  • Les tortures et leurs multitudes. Même si la geôlière tente de se montrer originale dans les différentes séances qu’elle propose à sa victime, j’ai regretté que ces moments ne soient pas aussi violents. Après, il faut dire que je suis un habitué des lectures assez hard donc, peut-être que le fait d’en lire une multitude peut avoir une certaine conséquence.

  • Lydia. Je dois reconnaître que cette femme est fortement intéressante par ces failles mais aussi sa folie. J’aurais aimé lire une fin un peu plus convenable la concernant même si au tout début de cette histoire, je l’ai prise rapidement en grippe.

  • Une phrase sur laquelle je suis tombé d’accord et qui m’a presque déclenché un fou rire car je pense de la même façon : Mieux qu’une armada de caméra de surveillance : une mamie postée derrière une fenêtre.

Point négatif lié à la maison d’édition « France Loisirs » :

  • Venant de leur part, je ne suis guère surpris. J’ai trouvé un mot coupé en deux parties et cette erreur m’a radicalement sauté à la gueule. J’ai beaucoup aimé ce « puis que »…

En conclusion, une première lecture de Karine Giebel qui m’a totalement séduit et qui me motive à poursuivre l’exploration de ses univers. D’ailleurs, c’est ce qui se passera pour ce mois de juin. En tout cas, si certains d’entre vous n’ont toujours pas pris le temps de le lire, une seule question : Qu’attendez-vous ?

Note attribuée à cette lecture :

18 / 20.