couv37241437

Auteur :

Florence Hinckel

Résumé :

Je m'appelle Yannis. Mes parents et ma soeur sont morts sous mes yeux. Depuis, leurs fantômes m'accompagnent partout. Il faut que je quitte Marseille avec mon chien, sinon je vais devenir fou. Je n'ai plus qu'un espoir : arriver à temps au rendez-vous, à Paris.

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

Emprunt à la bibliothèque.

Mon avis après la lecture :

Ouais... Pas terrible du tout.

Tout d’abord, ce livre ne sera pas un coup de coeur car sincèrement, je ressens comme une petite déception. J’avais entendu parler de cette saga et dans le bon sens du terme mais maintenant que j’ai pris connaissance de l’un des tomes… Pourquoi certains lecteurs se sont-ils montrés autant élogieux ?

La liste des éléments qui m’ont déplu dans cette histoire risque d’être assez longue mais au moins, contrairement à ma précédente chronique, j’ai de quoi argumenter. Comme quoi, il est beaucoup plus facile de rédiger de la négativité sur une lecture plutôt que son contraire.

Bref, tout d’abord, le style de l’auteur m’a beaucoup dérangé. D’ailleurs, grâce à cette dernière, j’ai pu me faire mon propre constat. Dans l’univers de la lecture, on regrette que le niveau dans ce loisir a vachement régressé. Par exemple, on trouvera beaucoup plus facilement un adolescent de quinze ans qui va lire un bouquin destiné à ceux âgés aux onze-douze ans, car beaucoup moins compliqué à prendre connaissance des mots mais surtout, à les comprendre. C’est là, le résultat des dégâts scolaires, ce que je trouve triste. Toutefois, grâce à cet auteur, on peut se rendre compte que lui et certains de ses congénères n’aident pas du tout à relever le niveau de cet exercice, bien au contraire. J’avais l’impression qu’elle s’adressait à des abrutis… Même si ce livre est destiné à la jeunesse, on peut très bien créer une ambiance sombre plutôt qu’une histoire qui, par moment, aurait tendance à nous faire croire que nous évoluons au pays des bisounours…

Dans cet édition, j’y ai trouvé plusieurs fautes donc, pénalisation de ma part.

Un autre détail m’a fait bassement rire… Dans cette histoire, le personnage principal est un geek et nous sert un panel de conneries dans ce domaine. Par exemple, depuis quand passer des heures entières devant un ordinateur aide à une future évolution sociale dans le monde des adultes et du travail ??? Je ne sais pas mais quand on voit certains geeks qui ne sortent jamais dehors à cause de leur addiction et qui ne font rien pour se trouver un boulot, on se demande en quoi rester devant son ordi favorise un avenir prometteur ??? Bref, beaucoup de référence dans le domaine du jeu vidéo mais surtout, dans la fantasy et le délire geek qui ressort souvent, très peu pour moi. En clair, le personnage principal avait besoin de revêtir son équivalent dans le monde virtuel pour enfin, porter ses couilles… Quelle délicieuse tristesse…

J’ai eu droit à de la romance aussi et forcément, comme ce n’est pas ma tasse de thé, petite sanction. D’ailleurs, là aussi, je me suis posé des questions. Dans cette histoire, deux rapports sexuels… Merci de m’avoir décrit le corps d’une femme dans son intégralité… J’ai vraiment apprécié… Moi qui suis gay… J’ai bien tiré la gueule… Là où j’ai rigolé, c’est que le héros tire sa première crampe et aucun questionnement sur l’après ? Personnellement, lorsque j’ai franchi le cap de la première fois, et je pense que beaucoup de personnes seront d’accord, c’est qu’on s’interroge toujours dès le lendemain, sur soi, sur l’acte, bref, sur l’avenir dans ce domaine. J’estime que cela aurait pu apporter de la profondeur au personnage mais non, grosse impasse sur tout ça et là, j’y ai ressenti une très grande déception.

On préfère se concentrer sur une prétendue menace qui ne se pointe presque jamais… Alors que l’univers dans lequel évolue les personnages est exploitable au maximum grâce à d’excellentes idées qui auraient pu être trouvé mais l’auteur…

J’ai failli abandonner la lecture tellement elle m’ennuyait mais bon, comme j’étais presque à la fin, je me suis convaincu pour la poursuivre. De plus, la fin est véritablement bâclée...

En conclusion :

Si vous aimez perdre du temps avec une quelconque lecture, jetez-vous sur celle-ci. Pour moi, ce bouquin est une très belle déception et je ne tiens pas à partir à la découverte des autres tomes.