couv57613120

Auteur :

George R.R. Martin.

Résumé :

Au royaume des Sept Couronnes, rien ne va plus. La mort du roi Robert a clos une longue période d’été, de paix et d’apparente prospérité : le Trésor est au bord de la banqueroute, et trop nombreux sont les candidats prétendument légitimes au Trône de Fer : Stannis et Renly Baratheon le disputent à leur neveu Joffrey, tandis que Robb Stark, proclamé roi du Nord, s’efforce de venger son père naguère condamné à mort et exécuté sous couleur de trahison. Au fin fond de l’Orient, l’unique descendante des anciens rois targaryens médite sa revanche en élevant ses trois dragons… L’hiver vient, qui grouille de forces obscures, de mages et de morts-vivants, d’intrigants sournois prêts à tous les maléfices en vue de fins impénétrables.

De quelle façon je me suis procuré ce livre :

L'un de mes achats de Noël 2016.

Mon avis après la lecture :

Bordel ! Qu’il était excellent ce tome !

Certes, il était nettement plus gros que le premier mais dans celui-ci, je n’ai ressenti aucun temps mort. Ce bouquin volumineux comprend trois tomes de la saga :

  • Tome 3 : La bataille des rois,

  • Tome 4 : L’Ombre maléfique,

  • Tome 5 : L’invincible forteresse.

D’ailleurs, un certain fait m’a beaucoup marqué concernant les pages que je tournais au fur et à mesure de ma progression dans cette histoire.

En effet, la première partie de ce tome fut consacrée aux nombreuses femmes qui peuplent l’univers de cette aventure. J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de Catelyn auprès de son fils aîné mais surtout, sa rencontre avec une certaine chevalière, Brienne de Torth.

Même si cette dernière possède un certain physique désavantageux, j’ai déjà hâte de faire en profondeur, sa connaissance. Bien sûr, j’ai obtenu quelques informations sur ce personnage mais pour l’heure, je reste sur ma faim et donc, désireux d’en savoir plus. J’espère que le troisième tome saura combler ma soif et marquera davantage ma préférence pour cette femme.

De toute manière, et j’ignore pourquoi, j’ai toujours eu un faible pour les personnages ayant un physique disgracieux. J’ignore la cause mais suivre leur évolution est très intéressant. Tout d’abord, ils ont un passé assez lourd et auraient tendance à vivre en essayant d’être les plus effacés possible mais plus loin, on leur découvre un sacré caractère qui se révèle au fur et à mesure.

Bref, cette femme va me manquer mais pour l’heure, je ne tiens pas à dévorer le tome III. Je préfère le conserver pour plus tard et puis mon esprit ressent le besoin de s’évader sur d’autres contrées. 

Ensuite, lorsque nous arrivons à la deuxième partie de ce tome, les femmes se font plus rares au profit des hommes mais dans un but bien précis. Effectivement, un très grand combat inévitable se profil à l’horizon et plus nous tournons les pages et plus l’ambiance s’alourdit. D’ailleurs, Joffrey… Ces tartes dans la gueule que je lui aurais foutu à ce petit con de merde… Et à sa mère aussi. Malgré son âge, il est roi et se plaît à l’être en se montrant le plus horrible possible. Néanmoins, dès qu’on lui tient tête ou qu’il se fait mal, ce merdeux va chialer dans les jupes de sa môman… Pathétique ce môme. En tout cas, merci à Tyrion de lui avoir foutu une petite branlée. Comme quoi, ce nain est vraiment le membre le plus intelligent de sa famille et j’espère qu’il ne connaîtra pas de fin pénible. Je pense que j’en serais peiné. Je m’y suis attaché à ce gars mine de rien.

Pour le dernier tome, les chapitres concernant les femmes sont vraiment minimes. A part Sansa qui s’en voit offrir un peu plus mais juste pour nous permettre de suivre l’évolution de la guerre qui se déroule dans la ville où elle est retenue prisonnière. D’ailleurs, je me demande ce que le petit roi de pacotille lui réserve comme sort car pour elle, je frissonne déjà d’effroi.

Je me suis mis à détester Théon mais la roue semble tourner en sa défaveur. J’espère qu’il va morfler à fond.

Bref, j’espère avoir de nouvelles surprises lors de la lecture du prochain tome mais d’ici là, je vais tenter de me montrer patient… Et puis, un pavé de plus de neuf cents pages, ça vous calme un peu aussi.

En conclusion :

Un tome excellent que je recommande fortement aux nombreux fans de cette série, et à ceux en devenir.